IMG_20160206_105455Avant, quand il arrivait quelque chose à quelqu'un que je ne connaissais pas très bien, ou avec qui je n'avais pas énormément de contacts, je n'osais pas forcément lui faire signe, lui dire que je pensais à lui, simplement. J'avais peur de déranger, de tomber comme un cheveu sur la soupe, de ne pas trouver les mots... Aujourd'hui, je comprends.

Je comprends qu'un simple smiley peut faire du bien.

Je comprends qu'on peut pleurer en découvrant une carte dans sa boîte aux lettres.

Je comprends qu'on peut avoir envie de serrer dans ses bras des personnes qu'on ne voulait plus voir.

Je comprends combien on peut se sentir proche de personnes qui sont à des milliers de kilomètres, ou qu'on ne connaît "que" virtuellement.

Je comprends que certains collègues, certains partenaires pro sont un peu plus que cela.

Je comprends à quel point on peut se sentir lié à une personne qui court pour toi (le marathon en plus, quel stress !)

Je comprends quelle importance a un ticket d'entrée à la Tour Eiffel pour un enfant de 4 ans, alors je le bichonne, ce beau ticket que son papa m'a apporté de sa part parce qu'il ne pouvait pas venir me voir à l'hôpital !

Je comprends que ça fait un bien fou de ne pas se sentir seule, même si les personnes qui m'entourent n'ont pas toutes vécu ce que je vis, ou différemment.

Je comprends que quand ça ne va pas, on peut se sentir porté par tous les témoignages d'affection qu'on peut recevoir.

Pour tout ça, je déborde de gratitude et d'étonnement (tout ça pour moi ?)