Il y a quelques temps, j'ai vu passer une invitation pour une "Journée Glamour". Je n'ai pas regardé dans le détail le déroulement de la journée, mais en regardant rapidement le site de l'opération, j'ai été alléchée par le programme. Je me suis inscrite, sans trop y croire, et quelques jours plus tard je recevais un mail m'indiquant que ma participation était prise en compte.

Après avoir déposé mon fiston à l'école par une belle matinée de printemps, je me dirige donc vers un bel immeuble du 16ème arrondissement où se cache le show-room d'une marque de cosmétiques. Nous sommes entre 15 et 20 femmes, toutes touchées par le cancer depuis plus ou moins longtemps (certaines ont terminé les traitements il y a quelques semaines, d'autres il y a 10 ans), mais nous en avons toutes fini avec la partie lourde des traitements (chimiothérapie, radiothérapie). La matinée est studieuse : après un tour de table pour se présenter et dire ce que nous attendons de la journée, une conférence balaye différents thèmes : neurosciences, activité physique et nutrition. Certains points nous sont familiers, d'autres moins, et je me promets de faire encore un peu plus d'exercice physique et de manger mieux (heureux hasard, j'ai commencé à feuilleter un cahier pour arrêter le sucre récemment !)

L'après-midi, on prend soin de soi. Enfin, les esthéticiennes, coiffeurs, et maquilleuses prennent soin de nous : soin du visage relaxant, coiffure, maquillage pro, nous sommes relookées et à chaque étape, les yeux brillent, le sourire des unes et des autres est de plus en plus grand, les compliments fusent. La journée prend fin avec une séance photo individuelle, puis une photo de groupe.

Qu'est-ce qu'on retient de cette journée ? Apprendre, prendre soin de soi en-dehors de l'hôpital, dans un lieu cosy, rencontrer des battantes, certaines en colère, d'autres en pleine réflexion sur la résilience, d'autres encore pour qui les traitements sont loin, mais qui veulent se souvenir d'où elles viennent et apporter de l'espoir aux plus jeunes. Outre le côté cocooning, soins hors du milieu hospitalier, mieux bouger, mieux manger, mieux penser à la maladie, à soi, à son avenir, c'est la rencontre avec ces belles femmes qui m'a donné la pêche. Parce que toutes, avec nos histoires, nous allons de l'avant. Même en colère, la maladie nous aura apporté quelque chose, nous aura permi de relativiser, nous aura donné le sens des priorités. Et elle ne nous a pas enlevé nos sourires, ni notre envie de rire.

 

En résumé :

La journée glamour a lieu régulièrement à Paris, Lyon et Nice.

Gratuit, elle s'adresse aux femmes ayant terminé les traitements de chimiothérapie et radiothérapie.

Plus d'infos sur le site : http://www.lajourneeglamour.com/